12 mars 2012

Soupe de poireaux et pommes de terre express

Il parait que le chiffre d'affaire du rayon soupe est en constante augmentation dans les supermarchés, les soupes ont en effet une image de "bon pour la santé" et vite fait qui arrange aussi bien la mère de famille pressée que les ceux qui essaient de manger des légumes malgré un budget serré.

Pourtant prenez le temps de lire un peu les étiquettes: la plupart des soupes qu'on trouve dans la grande distribution ne contiennent quasiment pas de légumes!  Généralement le premier ingrédient est la pomme de terre, suivit par moins de 10% de légumes divers parmi lesquels on trouve encore des carottes qui sont elles aussi une source de féculents plus qu'autre chose. Et je vous épargne la longue liste des épaississants et autres exhausteurs de goûts.

Quant au goût justement, il a beau être exhausté il reste loin d’être fidèle au souvenir des soupes de nos grand-mères!

Pourtant il est si facile de préparer soit même ses soupes, et  si vous possédez un cuiseur sous pression il peut se passer moins de 15 minutes entre le moment ou vous commencez à éplucher vos légumes et celui ou vous dégustez votre soupe maison.

Vous relevez le défi? Parfait alors top chrono: Je vous propose pour cette 1ere fois de vous frotter à la traditionnelle soupe de poireaux et pommes de terre, un grand classique qui remporte toujours son petit succès!

Commencez par attraper votre cuiseur sous pression, versez y 2 litres d'eau et 1 cube de bouillon de  volaille et placez le tout sur le feu au maximum. Pendant que ça chauffe attaquez vous aux poireaux: Retirez les feuilles extérieures et couper environ 5 cm de feuilles vertes à l'extrémité mais laissez les racines en place.

Pratiquez une incision au centre du poireau en partant du début de la partie verte jusqu’à l'extrémité  puis rincer le poireau sous l'eau courante en le tenant les racines en haut. Séparer bien les feuilles sous le filet d'eau et frotter avec les doigts pour retirer toute la terre. Une fois le poireau lavé le plus dur est fait, on peut alors couper les racines et l'émincer en rondelles d'environ 1cm d'épaisseur qu'on jette dans le cuiseur au fur et à mesure ( allez c'est le moment d'appliquer ce que vous avez vu dans Top chef, et attention aux doigts !).

Je n’épluche pas les pommes de terre car leur peau est source de fibres (bon et aussi parce-que j'ai horreur de les éplucher!): Je les nettoie en les frottant avec une éponge à vaisselle que je réserve aux légumes (vous pouvez aussi utiliser une brosse à légumes) puis je les rince à fond et je les coupe en petits dés de 1.5 cm de coté environ que je les  rajoute avec le reste (attention de ne pas couper trop gros, ça ne cuirait pas assez vite).

Ensuite j’épluche rapidement un oignon, je le coupe grossièrement en 8 et hop dans le cuiseur vapeur que je ferme dans la foulée. Tout cela a du vous prendre moins de 10 minutes avec un peu d'entrainement...

L'eau étant déjà chaude dans le cuiseur la soupape se met à tourner presque tout de suite: une fois que c'est fait compter 5 minutes de cuisson environ. Ensuite relâchez la pression (sous un filet d'eau froide si vous n’avez pas la possibilité de retirer la soupape à l'extérieur, ça évitera que toute la maison soit parfumée au poireau) et réduisez les légumes en soupe directement dans le cuiseur à l'aide d'un robot plongeur (aussi appelé pied à soupe).

Vous pouvez ajouter au cours de cette étape une (très) grosse cuillère de crème épaisse (à la Maité la cuillère !) , ou si vous préférez une version plus santé une ou 2 cuillères à soupe d'une huile végétale de votre choix (de préférence une première pression à froid, laissez libre cours à votre envie du moment ou à ce que vos placards vous proposent! Pourquoi pas un bonne huile d'argan ou de sésame, ça peut donner un peu de profondeur à cette soupe classique).

Rajoutez de l'eau froide afin d'arriver à la consistance qui vous plait. Il est également  temps de réajuster l'assaisonnement (il manque généralement une bonne quantité de sel, n'hésitez pas à en rajouter ainsi que du poivre (du très bon bien sur, mon obsession du moment ma marotte c'est le poivre sauvage de Madagascar - aussi appelé poivre voatsipérifery - sublime)...

Et voila, votre soupe maison est prête: Riche en légumes et en goût, elle vous aura couté le prix d'une botte de poireaux, le tout pour 6  généreuses portions-repas: qui dit mieux ;)







2 commentaires:

Delphine a dit…

j'en fais aussi pas mal des soupes (et des expériences ;0) Pas de cocotte minute, mais ça marche aussi très bien sans: je fais revenir mes légumes dans un peu d'huile d'olive, sel et poivre, puis eau + bouillon cube (du lait aussi, ça adoucit bien). Ça prend une tite demi-heure, c'est pas la mort non plus et ça vaut pas la peine d'acheter une brique, complètement d'accord avec Toi ;0)

Del.

Tarte-en-Cuisine a dit…

Oui bien sur, quand on a le temps faire sa soupe à l'ancienne a aussi tout son charme :)

Mais ici je voulais surtout prouver qu'il y a une alternative aux soupes en brique, donc maintenant plus d'excuses pour ceux qui pensent à tord qu'ils n'ont pas le temps de se mettre aux fourneaux en semaine!

Tous à vos casseroles !

Enregistrer un commentaire

N’hésitez pas à laisser un petit mot ;)

Fourni par Blogger.
Blog contents © Tarte en Cuisine 2010. Blogger Theme by Nymphont.